Dépendance, rétablissement et insomnie

De nombreuses tisanes vendues dans le commerce, tout comme certains compléments alimentaires, vantent les vertus de trois plantes pour nous aider à tomber dans les bras de Morphée. La camomille, l’oranger et le tilleul sont en effet largement recommandés en cas de troubles du sommeil. Mais leur réputation est-elle méritée ?

En période de stress, l’endormissement devient difficile et les réveils nocturnes plus fréquents. Plusieurs plantes aux bienfaits calmants sont souvent conseillées pour y remédier. Une petite camomille avant d’aller dormir ? Qui n’a jamais entendu ce conseil lorsqu’il peine à trouver le sommeil ?

Tous les membres qui ont fait le centre APTE se rappellent la tisane calmante, si l’un d’entre vous a la recette merci d’écrire à la rédaction : info(at)afder.org

La camomille pour favoriser la digestion

Il est vrai que depuis l’Antiquité, cette plante est largement considérée comme un doux relaxant. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) elle-même reconnaît d’ailleurs l’usage de la plante – sous forme d’infusion – dans « le traitement de l’agitation et dans les cas bénins de l’insomnie due à des troubles nerveux ». Il est tout de même nécessaire de noter que les études cliniques portant sur le sujet brillent… par leur absence. Citons néanmoins un travail mené en double aveugle contre placebo et paru dans le Journal of the American Medical Association, JAMA. Selon les auteurs, « l’inhalation d’huile essentielle de camomille agit sur l’humeur et provoque un effet sédatif ».

Le tilleul et la fleur d’oranger

Autre plante reconnue pour son effet sédatif : le tilleul. En fait, ses inflorescences renferment des polyphénols et une petite quantité d’huile essentielle dont certains constituants (notamment le farsénol) ont une action sédative. L’Agence européenne du médicament (EMA) leur reconnaît des vertus dans l’atténuation du stress. Là encore, la tisane semble la forme à privilégier. Plongez 500 g de fleurs de tilleul dans une eau frémissante. Le parfum alors dégagé vous aidera à vous détendre.

Dernière plante censée favoriser le sommeil : la fleur d’oranger. Reconnue de façon officieuse pour faciliter l’endormissement, elle ne trouve en revanche que très peu d’écho scientifique. Un travail brésilien mené en 2002 a néanmoins mis en avant les vertus anxiolytiques et sédatives de l’huile essentielle de la plante. Une observation faite sur des… rats. Un article paru en 2005 dans la revue Prescrire insistait sur le fait que « dans le domaine de la phytothérapie, la subjectivité est grande. La prise d’une infusion le soir peut être le prétexte à ménager un moment de détente avant le coucher. La fleur d’oranger peut être utilisée sans danger. En soutien aux actions comportementales évaluées avec succès, elle peut favoriser la transition vers l’endormissement. »

 

  • About post
2014 - 2016 © AFDER - Association Française des Dépendants en Rétablissement