8èmes Assises Régionales de l’Addictologie le 12 décembre 2013 à Lille

afder.com

afder.com

La construction et la légitimation du paradigme de l’addictologie en France s’est concrètement matérialisée par la traduction d’un concept médical en une catégorie d’action publique. La domination progressive d’une conception neurobiologique et cognitivo-comportementale de la dépendance sur une approche psychanalytique, conjuguée au développement d’une épidémiologie de la consommation de drogues ont concouru à l’émergence du problème des “addictions”.

Par ailleurs, la santé mentale s’apparente aujourd’hui à un champ d’intervention plus large que celui des soins psychiatriques sous l’effet de plusieurs évolutions : une crise professionnelle visible depuis les années 1990 dans le monde de l’action sociale butant sur des modes d’intervention classiques convoquant des compétences psychologiques ou psychiatriques, un processus de territorialisation des politiques de santé, assorti de la problématisation de la précarité en termes sanitaires.  Dans un tel contexte, la crainte historique des professionnels de la psychiatrie de se voir réquisitionnés pour une gestion du social est réactivée.

Le dernier rapport de Monsieur Reynaud préconise de “mieux articuler les collaborations entre les structures psychiatriques et addictologiques”, notamment pour pallier la sous-évaluation et la faiblesse des traitements de la dimension addictologique des patients à double diagnostic, tout comme celles de  la dimension psychiatrique des patients suivis par les services d’addictologie. Nous tâcherons d’aborder les enjeux institutionnels et normatifs d’une telle proposition en la restituant dans le contexte des cultures professionnelles des deux champs d’intervention concernés.

Programme :

8h30 Accueil des participants autour d’un café

Accueil par Didier Gosset, Doyen de la faculté de médecine de Lille
Introduction par Thierry Danel, Directeur F2RSM, Président d’honneur d’Eclat-Graa et François Lefebvre, Président d’Eclat-Graa

09h à 09h45 Quoi de neuf en addictologie ?

 

Animateur : Marie Villez – Déléguée Régionale de la Fédération Addiction

en présence des personnalités de l’État et de ses services, du Conseil Régional et des Conseils Départementaux

Modérateur : Bruno Delaval, Directeur URIOPSS

09h45 à 10h45 Addiction et psychiatrie

Intervenant : Michel Reynaud, Psychiatre, chef de service de psychiatrie et d’addictologie – Hôpital Paul Brousse Paris

10h45 à 11h15 Visite des stands dans l’Atrium

11h15 à 12h15 Psychiatrie et addictologie : enjeux normatifs et institutionnels des coopérations

Intervenant : Pauline Rhenter, Chargée de recherche – F2RSM, Évaluation du programme national “Un chez soi d’abord”

La construction et la légitimation du paradigme de l’addictologie en France s’est concrètement matérialisée par la traduction d’un concept médical en une catégorie d’action publique. La domination progressive d’une conception neurobiologique et cognitivo-comportementale de la dépendance sur une approche psychanalytique, conjuguée au développement d’une épidémiologie de la consommation de drogues ont concouru à l’émergence du problème des “addictions”. Par ailleurs, la santé mentale s’apparente aujourd’hui à un champ d’intervention plus large que celui des soins psychiatriques sous l’effet de plusieurs évolutions : une crise professionnelle visible depuis les années 1990 dans le monde de l’action sociale butant sur des modes d’intervention classiques convoquant des compétences psychologiques ou psychiatriques, un processus de territorialisation des politiques de santé, assorti de la problématisation de la précarité en termes sanitaires.  Dans un tel contexte, la crainte historique des professionnels de la psychiatrie de se voir réquisitionnés pour une gestion du social est réactivée.

Le dernier rapport de Monsieur Reynaud préconise de “mieux articuler les collaborations entre les structures psychiatriques et addictologiques”, notamment pour pallier la sous-évaluation et la faiblesse des traitements de la dimension addictologique des patients à double diagnostic, tout comme celles de  la dimension psychiatrique des patients suivis par les services d’addictologie. Nous tâcherons d’aborder les enjeux institutionnels et normatifs d’une telle proposition en la resituant dans le contexte des cultures professionnelles des deux champs d’intervention concernés.

12h15 : Repas prévu sur place 
Dédicace du Professeur Michel Reynaud
Visite des stands et présentation outils

13h 15 : Pause café

13h45-16H00 : 6 ateliers au choix

Atelier 1 Addictions et Santé Mentale : quelle problématique globale, quelle réponse spécifique ?

Animateur : Jacques Yguel, addictologue – Centre Hospitalier Pays d’Avesnes

Intervenants : Jean Harbonnier, Psychiatre addictologue – EPSM Agglomération lilloise
Laurent Michel, Chef de service – CSAPA Etapes Maubeuge et ACT Maubeuge-Valenciennes
Les équipes de la Clinique Cormier/Lafontaine (Québec) et de l’Institut Universitaire sur les dépendances (Québec)

L’évolution des modes de consommation, la précarité et peut être le profil psychopathologique des personnes concernées amènent les dispositifs addictologiques à être de plus en plus confrontés à la « Santé Mentale » et le dispositif «Santé Mentale » confronté à des problématiques addictives. L’époque des champs conceptuels ainsi que des référentiels théoriques qui venaient cliver la prise en charge est sans doute révolue. Reste maintenant à poser les problématiques des pratiques conjointes et/ou des complémentarités possibles. Les deux dispositifs disposent d’outils théoriques et de moyens thérapeutiques : quelle expérience à partager, quelle concertation à créer, quelle clinique à construire ?

 

 

Atelier 2 Précarité, santé mentale et addictions

Animatrice : Elisabeth Dooghe, Directrice -ANPAA 59/62

Intervenants : Laurent Vandalle, Éducateur spécialisé – Accueil Fraternel Roubaisien
Valérie Petit, Psychologue – La Ravaude, équipe mobile de psychiatrie
Jean-Louis Vandenbrouck, Infirmier – équipe mobile précarité CSAPA La Trame ANPAA
Olivier Vilt, Coordinateur – programme “un chez soi d’abord”
Philippe Valloatto, Médiateur pair – programme “un chez soi d’abord”

La comorbidité addicto-santé mentale est très fréquente dans la population en grande précarité. Des moyens ont été déployés pour un meilleur accompagnement individualisé de ces patients. Comment favoriser la cohérence des suivis et donner du sens au travail mis en oeuvre par chacun des professionnels? Des questions se posent autour de la définition des priorités et des objectifs en adéquation avec l’actualité de chaque situation rencontrée… L’atelier se propose de mener une réflexion pour donner des éléments de réponse à ces questionnements.

Atelier 3 Du plaisir à la détresse

Animateur : François Lefebvre, Chef de service addictologie – Centre Hospitalier de Boulogne-sur-Mer

Intervenants : Georges Joselon, Directeur – Spiritek
Frédérick Teisseire, Urgentiste – Centre Hospitalier de Boulogne-sur-Mer

 

Atelier 4 Dispositifs médico-sociaux, Caarud, consultations jeunes consommateurs, CSAPA et troubles psychopathologiques

Animateurs : Claire Thieffry, Coordinatrice régionale, ADALIS et
Bernard Fontaine, Membre – Fédération Addiction

Intervenants : Jean-Michel Piquet, Psychiatre – EPSM Agglomération Lilloise
Patrick Veteau, Directeur, administrateur – CSAPA Atre, Fédération Addiction

Si les addictions ne renvoient pas au champ de la pathologie mentale, force est de constater que les comorbidités psychiatriques sont fréquentes chez les personnes dépendantes. Soigner l’addiction va donc assez fréquemment nécessiter de soigner les troubles psychopathologiques qui y sont associés.

Les CSAPA, les CAARUD et les Consultations Jeunes Consommateurs sont donc confrontés à la question du repérage, du diagnostic et de l’orientation. Il s’agira dans cet atelier de faire le point sur la façon dont ces dispositifs s’organisent pour assurer ces prises en charge complexes.

Atelier 5 Recherche, observation, études

Animateur : Thierry Danel, Directeur – F2RSM

Intervenants : Marie-Josée Fleury, Professeure agrégée – Département de Psychiatrie, Université McGill Montréal
Benjamin Rolland, Praticien hospitalier – Service addictologie CHRU Lille

Typologies d’usagers aux prises avec des troubles concomitants.

Atelier 6 Liaison et coordination en pratique

Animateur : Claude Masquelier, Médecin généraliste – G&T 59/62 Nouvelles Pratiques en Médecine Générale

Intervenants : Anne-Françoise Hirsch-Vanhoenacker, Médecin ANPAA 59/62 – CSAPA La Trame ANPAA
Georges Dhaine, Équipe de liaison – EPSM Agglomération Lilloise
Jean Laleuw, Médecin généraliste libéral

Baclofène et intervision : un nouveau challenge. Co-consultation avec une équipe de liaison dans un cabinet médical en ville. Organisation des réunions d’Intervision en addictologie  à l’hôpital de Roubaix (bilan de 3 ans de pratique).

16h à 17h Synthèse de la journée

Véronique Vosgien, Psychiatre addictologue, vice-présidente – Centre Hospitalier de Lens, Eclat-Graa
Francine Vanhée, Médecin Inspecteur de Santé Publique, chargée de mission psychiatrie santé mentale – ARS Nord-Pas de Calais

  • About post
2014 - 2016 © AFDER - Association Française des Dépendants en Rétablissement