La drogue dévaste la campagne

Vous pensiez que les villages étaient épargnés par la drogue ? Une étude du service d’aide aux toxicomanes de l’Oise (Sato) sur les conduites addictives dans les milieux ruraux montre exactement le contraire. Des résultats qui n’étonnent pas Jean-Pierre Demange, le directeur de la communauté thérapeutique du Sato de Flambermont (près de Beauvais). « Cela ne fait que confirmer ce que nous observions depuis des années. »

Partagez cet article

Deux médecins abordent les problèmes de l’addiction à Nîmes

A l’AFDER nous nous réjouissons que de telles opérations existent et nous les encourageons. Ce qui nous fait question, c’est pourquoi il n’a a pas de dépendants en rétablissement qui accompagnent chaque conférence et chaque présentation dans les écoles et nous savons à l’AFDER que des dépendants en rétablissement ça ne manque pas et ça ne vous couterait pas beaucoup plus chère… Bravo quand même pour le message clair : « L’addictologie n’est pas une question de volonté et si il y a une seule chose à retenir aujourd’hui, c’est que ce n’est pas un vice non plus. C’est une maladie neurologique. Toute personne qui fume, qui a un problème d’alcool ou avec les jeux est un malade ».

Partagez cet article

La toxicomanie se banalise : 1 million de Français a déjà testé la cocaïne

Le plan anti-drogue lancé par le Gouvernement en septembre dernier montre cependant un regain d’attention des autorités sur le sujet. Et pour cause. Si l’augmentation de la consommation est devenue au fil du temps presque banale pour la société, la démocratisation des drogues à laquelle on assiste depuis quelques années est quant à elle un phénomène nouveau et le coût pour la société commence à sérieusement inquiéter les autoritées locales comme les mairies. La société d’aujourd’hui doit enfin prendre en compte l’expérience des pairs aidants et donner les moyens aux associations de dépendants en rétablissement. Les politiques et les professionnels de la toxicomanie doivent se rendre à l’évidence, ce sont les addicts qui ont la solution au problème de la toxicomanie.

Partagez cet article

La drogue en entreprise, un phénomène inquiétant

“J’ai consommé de l’alcool au travail et j’ai tout perdu”, dit l’une, avoir une “consommation contrôlée” est possible, assure une autre, toxicomane: les substances psychoactives franchissent les portes des entreprises, un phénomène largement tabou en France et difficile à quantifier. Avoir un emploi protège globalement des addictions. Mais pour diverses raisons (quête de performance, usage festif qui déborde sur le travail, stress ou ennui), certains actifs consomment, y compris sur le lieu de travail.

Partagez cet article

L’engagement dans les groupes d’entraide serait un gage de bonheur pour les dépendants

L’engagement dans les groupes d’entraide serait un gage de bonheur pour les dépendants. Ce qui fonctionne pour les AA, marche pour tous les types d’addictions avec ou sans produits. Nous sommes heureux à l’Afder de pouvoir vous présenter cette étude qui vise à évaluer un modèle de médiation mettant en relation l’engagement dans le mouvement des AA, tant dans le programme qu’au sein de la fraternité, et le niveau de bien-être psychologique des membres, tout en tenant compte de la qualité de l’expérience positive de l’abstinence.

Partagez cet article