Le Pape s’y met aussi : Congrès international “Drogues: difficultés et solutions ” au Vatican

Une conférence internationale intitulée « Drogues: les difficultés et les solutions de ce problème mondial » (Narcotics: Problems and Solutions of This Global Issue) aura lieu les 23 et 24 novembre 2016 au Vatican, annonce l’Académie pontificale des sciences, organisatrice de l’événement. Le 24 novembre, à 12h, le pape François rencontrera les participants à une audience privée. Mgr Marcelo Sánchez Sorondo, le chancelier de l’Académie pontificale des sciences, introduira le travail de la conférence. La reine Silvia de Suède, co-fondatrice de World Childhood Foundation (Fondation mondiale de l’enfance) et membre honoraire du The Mentor Foundation International, qui lutte contre l’usage des drogues par les adolescents et les jeunes adultes, interviendra le 23 novembre.

Le pape François a qualifié à plusieurs reprises le trafic de drogue d’un véritable crime contre l’humanité. Les scientifiques, les experts, les médecins, les chercheurs, les juges et les académiciens sont invités à examiner et à « discuter des solutions socio-politiques novatrices possibles aux questions liées aux drogues », explique Mgr Sánchez Sorondo dans un communiqué. L’objectif est de « parvenir à un consensus selon lequel investir dans l’éducation, la prévention, les soins de santé, le traitement de la toxicomanie et, dans certains cas, dans les alternatives à l’incarcération ferait plus pour finir avec le trafic de drogue que de s’appuyer principalement sur la criminalisation des victimes ».

Les participants examineront particulièrement « les aspects scientifiques » des conséquences de l’abus de drogues douces et dures sur le corps et le cerveau ainsi que « le potentiel médical » de l’utilisation de certains médicaments.

Parmi les autres questions à étudier : « la production illicite et relativement facile de drogues; les stratégies qui luttent contre les conditions propices à l’usage des drogues; l’exploitation de jeunes enfants dans des organisations criminelles distribuant les drogues et les effets de la légalisation des drogues douces sur notre société ».

Rappelant que « la drogue est l’un des fléaux de notre monde globalisé », Mgr Sánchez Sorondo cite les chiffres du Bureau des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) qui estime qu’en 2013 – l’année la plus récente pour laquelle des données sont disponibles – les « 246 millions de personnes dans le monde, soit 1 personne sur 20 entre 15 et 64 ans, ont consommé une drogue illicite ». Il s’agit d’une augmentation de 3 millions de personnes par rapport à l’année précédente. Plus alarmante encore, les 27 millions de personnes ont été qualifiés de «toxicomanes à problèmes». Seulement un sur six de ces utilisateurs problématiques avait accès aux traitements contre la toxicomanie. M. Youri Fedotov, directeur exécutif de l’UNODC, participera également au travail de la conférence.

Source

  • About post
2014 - 2016 © AFDER - Association Française des Dépendants en Rétablissement