Addiction demande d’aide : Comment vivre aux côté d’un proche qui se drogue

Afder pour s'informer

Afder pour s’informer

Comment vivre aux côtés d’une personne qui se drogue alors que l’on aime cette personne, comment ne pas sombrer en la laissant se détruire ? L’Association AFDER a développé une équipe de pairs-aidant et de thérapeutes issus de l’addiction active.  Cet accompagnement des familles permet de rapidement trouver une solution viable pour le dépendant actif et de donner des outils simples à l’entourage pour arrêter la spirale infernale que cette maladie développe de façon systémique à tout l’entourage. Prenez contact avec nous : tel 0652 235 505 ou par courriel [email protected].

Les problèmes d’addiction se répercutent toujours sur l’entourage proche. En général, les membres du noyau familial sont particulièrement exposés aux conséquences négatives d’une consommation problématique. Relations perturbées, craintes pour la personne dépendante et la cohésion familiale, problèmes de cohabitation – telles sont quelques-unes des nombreuses difficultés auxquelles ils doivent faire face et qui se traduisent souvent par des angoisses, des insomnies ou des états dépressifs.

Voici les témoignages émouvants des proches :

Bonjour,
Je vis le meme cas de conscience, un ami m’a dit avec un drogué tu ne peux tendre que la main d’un squelette pour l aider sinon il va te détruire. Alors c est bien beau tout ça mais concrètement quand la personne la plus chère a vos yeux sombre et va droit dans le mur on a juste envie de la tirer de toutes nos forces . Je l’ai fait la première fois j ai essayé de le comprendre, de négocier, j ai menacé , puis j ai fait un burn out . Heureusement les flics l’ont attrapé . ça lui a fait un électrochoc il est rentre en cure.
Il a rechuté , je ne negocie plus, mon sac est prêt . j ai dit que je serai la pour l aider , que je ferai n importe quoi pour qu il arrête . Dire que ne sombre pas avec lui serai mentir, je ne dort pas, je mange si peu mais au moins je n en suis pas au meme point que 7 mois en arriere .

Bonjour,
C’est exactement ça, j’ai l’impression que ma santé empathie plus que sur la sienne tellement je me fais du soucis pour lui, je l’aime plus que tout et j’ai tout essayé, discuter, essayer de comprendre, je l’ai menacé de le quitter etc mais à chaque fois, il me dis que j’ai raison, qu’il fait de la merde et que ce n’est pas bien , blablabla…..et comme toujours rebelotte, et le pire dans tout ça c’est que c’est moi qui en laisse des plumes …..je souffre tellement du fait qu’il soit tombé la-dedans et qu’il ne réagisse pas, il n’ouvre pas les yeux, quel avenir on peut avoir ?………..malheureusement l’amour est là donc c’est un choix très difficile

tel 0652 235 505

courriel [email protected]

Source

  • About post
2014 - 2016 © AFDER - Association Française des Dépendants en Rétablissement