Afder: Prévention de l’alcool et de la drogue dans l’entreprise

Alcool et drogues sont à l’origine de 20 à 30 % des accidents du travail. Et coûtent aux entreprises en moyenne 1,5 % de la masse salariale annuelle. Prévenir et traiter les addictions doit devenir un impératif pour les employeurs. A l’Afder nous proposons tout un éventail de solutions.

20 à 30 % des accidents du travail sont liés à des addictions (drogues licites et illicites). 

10 à 20 % des accidents du travail sont dus à l’alcool, qui est responsable dans 40 à 45 % des accidents mortels. 

Source : Inserm, Inpes, MIDLT.

L’absentéisme dopé par les addictions

Aujourd’hui, 20 à 30 % des 650 000 accidents du travail recensés chaque année en France trouvent leur origine dans le fait qu’un collaborateur de l’entreprise est sous l’emprise d’une substance psychoactive : alcool, tabac, drogues illicites ou médicaments psychotropes. L’alcool est responsable à lui seul de 10 à 20 % des accidents du travail. Pis, il est impliqué dans 40 à 45 % des accidents mortels ! “Mais un Français sur cinq consomme des benzodiazépines”, rappelle Philippe Perez, qui vient de monter Aden, un cabinet de conseil spécialisé dans les addictions en entreprise. Dans une étude publiée début janvier, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) a détaillé par secteur d’activité quelles étaient les substances les plus consommées. La consommation quotidienne d’alcool est chose très fréquente dans l’agriculture ou dans la construction.  

Un salarié d’une entreprise lyonnaise de logistique entre au volant d’un chariot élévateur dans les bureaux de la direction et tue une secrétaire. A Paris, un journaliste trouve la mort à moto en roulant à contresens sur le périphérique, après avoir quitté un pot de bouclage à trois heures du matin. L’enquête établira qu’il avait 2,5 g d’alcool dans le sang et que les pots de bouclage étaient quotidiens… L’employeur a été condamné au pénal. A l’héliport d’Issy-les-Moulineaux (Hauts de-Seine), un pilote privé sous l’emprise de la drogue “oublie” son client au décollage et percute un camion-citerne avant de s’écraser contre un autre hélicoptère ! Ces drames sont monnaie courante. 

1,5 % de la masse salariale annuelle, c’est ce que représente le coût de l’alcoolisme au travail en moyenne pour les entreprises françaises. 

10 000 à 13 000 journées de travail sont perdues chaque jour en France pour absentéisme dû à l’alcool. 

7,7 % des actifs consomment quotidiennement de l’alcool. 

550 000 personnes en France ne peuvent commencer une journée sans avoir fumé un joint de cannabis. 

6,9 % des actifs consomment du cannabis en cours d’année. 

Source : Étienne Gless,

Prévention en entreprise, notre expertise est une garantie pour votre exercice professionnel. contact : [email protected]

  • About post
posted on 17 octobre 2019
in News
2009 - 2020 © AFDER - Association Française des Dépendants en Rétablissement
TopBusiness theme by PandaThemes