Search by tag «héroïne»

Entries found: 4

250 000 Français souffrent d’une addiction aux jeux d’argent

1 juillet 2018 News

A l’Afder nous accueillons toutes les facettes de la maladie et le jeu est une drogue très puisssante. Beaucoup de dépendants en rétablissement une fois ré-installés socialement tombent dans le piège en pensant qu’ils ne sont accros qu’à leur produit de choix. Malheureusement cette maladie se cache dans de nombreux comportements qui semblent de la vie courante, annodins : relation affective, gourmandise, régime, pratique sexuelle, sport, travail… Dispositif d’aide à distance de l’Afder : 0652 235 505 Lire cet Article

Le coût de la dépendance pour le contribuable

Cout-de-la-dépendance-pour-les-contribuables-86355-1   Cocaïne, héroïne, cannabis… Ces drogues ne se ressemblent pas et pourtant, les effets de leur consommation sur le budget public sont les mêmes. Au-delà des problématiques de santé publique évidentes, l’augmentation de la consommation de drogues dures et douces ces dix dernières années creuse un fossé béant dans le budget de l’État. Et les mesures mises en place sont-elles en phase avec les associations de dépendants en rétablissement.
La toxicomanie en France : un problème de santé publique, mais pas que. Les associations d’usagers proposent toujours plus d’expériences, les pairs aidant, les think tank, l’accompagnement, l’empowerment, le care et surtout le retour d’expérience. Lire cet Article

Banlieues : les oubliés de l’héroïne

1 décembre 2013 News

afder.com

 Le premier à tomber fut Nasser, en 1984. Ses proches ont commencé à le voir revenir les yeux rouges, transpirant. Il était tombé dans la « blanche », l’héroïne. C’était aux lendemains de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, dont on fête le trentième anniversaire. Nasser était allé la rejoindre à Paris avec ses potes de la cité des Bosquets, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Nordine a suivi, deux ans plus tard. Ils sont morts, l’un en 1989, malade, à l’hôpital, le second en 1993, d’une overdose. Des années après, le président d’AClefeu, Mohamed Mechmache, en garde une rage intacte, lui qui a retrouvé son cousin, une seringue encore plantée dans le bras. Comme nombre de jeunes de sa génération, il est persuadé que « les pouvoirs publics n’ont rien fait »face au fléau de l’héroïne, puis à celui du sida, qui a frappé les cités.

A l’image de Nasser et Nordine, ils sont des milliers à avoir succombé sans bruit. Mais aucune statistique, aucun rapport des autorités de santé n’a jamais rien dit de cette hécatombe. Peu de chercheurs se sont intéressés à ce cocktail explosif – drogue, sida, banlieue, immigration. Les choses sont peut-être en train de changer. Deux sociologues spécialistes des toxicomanies, Anne Coppel et Michel Kokoreff, viennent d’obtenir le financement d’une « Histoire de l’héroïne » par l’Agence nationale de la recherche. Pour parvenir à établir enfin une photographie de ce qu’ils appellent la « catastrophe invisible », qu’ils tentent depuis des années de comprendre. Lire cet Article

Nouveaux usages, nouveaux produits, nouveaux dangers

18 septembre 2013 News
afder.org

afder.org

Les addictions aux opiacés ont considérablement évolué en France. Les Français consomment beaucoup de cannabis, davantage de cocaïne et l’héroïne demeure une réalité. Les consommations évoluent, les produits aussi, mais la politique de lutte contre les drogues en France demeure la même, d’année en année, insistant largement et de manière légitime sur la prévention, mais délaissant tout aussi largement la question de la médicalisation du risque et du sevrage. Lire cet Article

2014 - 2016 © AFDER - Association Française des Dépendants en Rétablissement